Sénégal: quand la Poste s’éveillera aux TIC, ses services innoveront

Actualités informatiques

Kalidou Gaye, le directeur du département des marchés postaux, à l'Autorité de régulation des télécommunications et des postes (ARTP) a présenté une communication intitulée : « Les Tic : opportunités ou menaces pour le secteur postal » le 29 avril 2013.

C’était à Dakar, à  l’occasion de la célébration de la Journée panafricaine de la Poste. Le directeur du département des marchés postaux, a expliqué que « les TIC constituent de véritables opportunités pour le secteur postal » sénégalais.
 
D’abord, elles « offrent des produits nouveaux et innovants, offrent les mêmes services autrement, avec moins de temps, à moindre coût, plus de qualité », en plus elles  augmentent les capacités d'investissement de la Poste. En somme, les TIC contribuent à une meilleure fourniture du service postal universel de même qu'aux prestations rendues par les opérateurs de licence, et moins de réclamations.
 
Pour montrer la nécessité qu’il y a de passer au numérique pour la Poste sénégalaise, Kalidou Gaye est revenu sur le grand espoir placé par l’Etat dans les technologies de l'information pour atteindre le développement économique.
 
Pour ajouter à son raisonnement sur l’importance du numérique, il a cité quelques dispositions légales telles que les lois sur la société de l'information, la protection des données à caractère personnel, la cybercriminalité, entre autres, et a démontré qu’au Sénégal, le numérique a désormais la même valeur juridique que le physique.