Mali : le Réseau des consommateurs conteste, à son tour, l’octroi de la 3ème licence mobile

Actualités Télécom

Les conditions qui ont prévalu à la cession de la 3ème licence de téléphonie mobile à Alpha Télécom sont de plus en plus contestées. Après les dénonciations de la société civile et du vérificateur général, le Réseau des consommateurs maliens de téléphonie mobile (Remacotem) est à son tour monter au créneau pour exprimer son mécontentement quant à cette procédure. L’association a tenu un point de presse à cet effet le 19 mai 2013.

Pour Adama Traoré, le président du Remacotem, il est incompréhensible que le gouvernement ait pu attribuer un marché de 55 milliards de FCfa en catimini. En plus de cela, il ne s’est même pas inquiété outre mesure de voir le reliquat que Planor s’était engagé à verser au 13 mai 2013, ne pas être payé.

Ce sont toutes ces irrégularités font dire à de nombreux Maliens que le gouvernement gère mal le secteur des télécommunications nationales. Adama Diarra pense que l’Etat n’a pas seulement commis une erreur en octroyant la 3ème licence mobile à Alpha Télécom. Pour lui, la première erreur était l’octroi de la 2ème licence à Ikatel, devenue Orange, pour à peine 25 milliards de FCfa.

Le Remacotem qui milite pour un meilleur contrôle du secteur des télécommunications, propice au développement du pays, a proposé à l’Etat le rachat de tous les câbles à fibres optiques existants, la pose de fibre dans les 703 communes du pays et la création d’une société des réseaux des télécommunications.