Sénégal: Repertoire numérique - AidData, un nouvel outil pour une meilleure lisibilité des actions de développement

Actualités informatiques

Au cours d'une séance d'information au siège du Warc, l'Américain David Hensley a dévoilé à un public d'enseignants, de chercheurs et d'étudiants, l'initiative AidData. Ce répertoire numérique de tous les projets en cours au Sénégal et financés par l'aide au développement sera officiellement lancée au mois d'octobre.

Une base de données concernant tous les projets de développement en cours dans notre pays, leur lieu d'exécution, leur durée, leur impact, bref toutes les informations nécessaires pour permettre aux différents bailleurs de fonds d'avoir une meilleure lisibilité et davantage d'efficience dans leurs futures actions et, aux acteurs de la société civile, d'être au courant des différents projets financés par l'aide au développement, il fallait y penser.

C'est l'opportunité qu'offre la plate-forme AidData mise en place depuis 2009 grâce à un partenariat entre l'Université de William and Mary, l'Université de Brigham Young et le « Development Gateway ».

Ce nouvel outil a été présenté, hier, par l'américain David Hensley qui, après avoir fait son stage dans le village de Loul Séssène, ici au Sénégal, l'année dernière, s'est vu confier la mission de faire la promotion d'AidData au Sénégal où il sera lancer au mois d'octobre prochain.

« Cette plate-forme est accessible à un large éventail de parties prenantes. Elle est utilisable aussi bien par les membres de la société civile, les Ong, les chercheurs, les bailleurs de fonds que par les décideurs politiques. Elle leur permet d'avoir une vue panoramique de tous les projets de développement et toutes les informations y afférentes », a-t-il expliqué devant un parterre d'étudiants et de chercheurs.

Au-delà de disposer du listing de ces projets, cette base de données devrait permettre d'accroître l'impact de l'aide au développement et d'améliorer l'efficacité des allocations. « AidData augmente l'effet de l'aide au développement en améliorant la qualité des données de développement, des outils d'analyse et de recherche.

Elle produit de l'information géocodée sur l'aide, contribue à la recherche sur le développement, construit des outils de soutien géo-spatiaux et soutient l'engagement des étudiants », a déclaré David Hensley.

Il a ajouté que le but d'AidData est de concevoir des programmes et des projets plus intelligents. Ainsi, l'information géocodée sur l'aide pourra être utilisée pour renforcer la coordination des différents donateurs, en s'assurant que les ressources limitées sont ciblées efficacement et en minimisant la duplication des efforts sur un même projet.

Aujourd'hui, AidData fournit une base de données sur près d'un million d'activités d'aide au développement passées et présentes à travers le monde.

Pour collecter ces informations, les concepteurs de cette plate-forme ont collaboré avec des partenaires comme l'Organisation de coopération et de développement économiques (Ocde), avec des organismes donateurs individuels et des institutions financières internationales comme la Banque mondiale.

Le programme AidData est géré par une équipe interdisciplinaire composée de personnes issues des trois institutions partenaires. Il bénéficie des conseils et du soutien d'un réseau d'experts.