Gabon: Le Très haut débit à portée de main

Actualités Télécom

Le Gabon va passer au Très haut débit dans huit mois grâce à la migration vers la technologie 3G+ et 4G que les opérateurs du secteur pourront commercialiser puisque le gouvernement vient de donner son accord pour que l'ARCEP établisse des licences donnant lieu à l'exploitation de ladite technologie.

Le président de l'Agence de Régulation des Communications Electroniques et des Postes l'a annoncé dans un entretien accordé au quotidien L'UNION et paru ce mardi 22 octobre en page 5. Il a notamment déclaré que « l'ARCEP vient de recevoir l'accord de validation pour préparer , pour le compte du gouvernement, les différentes licences et les autres documents administratifs. S'il n'y a pas de lenteur administrative, on peut espérer un délai de huit mois ».

Le Gabon a pris du retard face à certains pays de la sous-région tels que le Cameroun ou le Congo. Mais le gouvernement tient à faire du Gabon une plate forme technologique et cela passe, entre autres, par l'accès au Très haut débit. La technologie 3G+ et 4G est nettement plus avantageux que la technologie 2G qui est exploitée aujourd'hui. La technologie 3G+ et 4G permettra de décupler la vitesse du débit actuellement en vigueur au Gabon. « Avec la technologie 3G+ et 4G, vous aurez la possibilité de surfer sur internet à très haute vitesse. Le débit pour le téléchargement et le transfert des données sera décuplé. Vous pourriez télécharger des vidéos ou faire de la visioconférence grâce à un débit très élevé. Ce qui était quasiment impossible jusqu'à lors avec la technologie ».

Le président de l'ARCEP a par ailleurs indiqué que le gouvernement s'est employé à proposer un coût abordable pour l'exploitation des licences afin que celui de l'accès à l'internet Très haut débit soit accessible à toutes les couches de la population.

Certains opérateurs ont déjà donné leur accord pour une migration vers la nouvelle technologie 3G+ et 4G.