Algérie: La 3G chez Mobilis dans quelques jours

Actualités Télécom

La commercialisation des services de la téléphonie de troisième génération 3G débutera «dans les prochains jours», a assuré, hier, le P-dg de l'opérateur public Mobilis, M. Saad Damma, lors de son passage au Forum d'El Moudjahid. M. Damma a expliqué que la commercialisation se fera une fois les offres commerciales validées par l'Autorité de régulation de la poste et des télécommunications (Arpt).

Il fera savoir aussi que l'opérateur a décidé d'adopter la double numérotation. Il s'agit, en fait, d'implémenter les deux numéros, ceux de la 2G et de la 3G, sur une seule carte Sim. La couverture qui se fera graduellement touchera à la fin de la première année 19 wilayas du pays, promet le conférencier. Pour les souscriptions à un abonnement, l'invité du Forum d'El Moudjahid a expliqué que le cahier des charges a imposé la révision du contrat tout en prenant en considération l'âge des clients, notamment pour les mineurs. Damma notera, sur ce point, que Mobilis adoptera «une identification de rigueur».

Quant à la tarification qui sera appliquée sur les services de cette technologie, le patron de Mobilis fera remarquer que les offres seront adaptées aux besoins de toutes les couches. Il y aura aussi des offres qui seront dédiées exclusivement aux entreprises. Un peu plus précis, il estimera que la tarification pourrait être quotidienne ou à la semaine, et en fonction du volume et de la consommation des abonnés. Damma n'a pas voulu néanmoins donner plus de détails, particulièrement sur les prix, tant que les offres n'ont pas reçu l'aval de l'autorité de régulation.

Par ailleurs, en évoquant la partie investissement et développement de contenu, une panoplie de projets a été énumérée par le P-dg de Mobilis, citant notamment des contrats signés en vue d'offrir la possibilité à ses abonnés de suivre les différents championnats de football ainsi que le développement d'applications qui faciliteraient le quotidien de ses clients dans les différents domaines d'activités. En d'autres termes, Damma mettra l'accent sur l'apport économique de cette technologie pour laquelle Mobilis a engagé des investissements considérables.

Pour uniquement la partie réseau et son développement, il a parlé de pas moins de deux milliards de dollars d'investissements, outre le prix de la licence qui est de 5 milliards de dinars. Mais, il ne manquera pas de rappeler «le business plan» engagé en 2012 pour faire de l'opérateur historique un leader sur le marché. D'ailleurs, pour l'exercice actuel Damma n'hésitera pas à avancer des prévisions de clôture plus que bénéfiques puisqu'elles se situeraient autour de 27%.