Congo-Kinshasa: Le point CD bientôt en ordre!

Actualités Internet

La charte de gestion du point CD est désormais disponible. Kin-Kiey Mulumba, le Patron RD-Congolais des PT&NTIC l'a reçue, officiellement hier, jeudi 13 mars 2014, des mains des membres de la Commission ad hoc instituée.

C'était dans la Salle de réunion de son cabinet de travail, dans la commune de la Gombe. Kin-Kiey Mulumba a saisi cette opportunité pour féliciter ladite commission pour le travail abattu et l'a exhortée à mettre tout en œuvre afin de lui proposer, pour signature, les statuts de la structure pérenne chargée de la gestion du point CD. Cet important document, standard qui n'a jamais existé avant dans ce secteur des télécommunications, permettra à la communauté des internautes de connaître leurs droits, dès l'accès au point CD. Il est donc confectionné dans l'esprit des textes existants en Afrique, Europe et aux Etats-Unis d'Amérique.

Il fait suite, convient-il de le souligner, aux différentes initiatives prises en novembre dernier, à haut niveau, par le Ministre Kin-Kiey et qui se sont poursuivies au Caire, la Capitale Egyptienne, en décembre 2013, au 17ème Forum des TIC. Forum au cours duquel le Ministre des PT&NTIC a eu des contacts fructueux avec le Président de l'INNAN, FADDI CHECHADE.

Comblé, le Professeur Tryphon Kin-Kiey Mulumba a lancé un appel à toutes les institutions et entreprises de se joindre à ce domaine et de cesser d'utiliser les adresses étrangères qui n'honorent pas la RDC.

Il a précisé qu'un arrêté sera incessamment signé en vue de rendre toutes les nouvelles dispositions opposables à tous.

Selon le Président de la Commission ad hoc, Laurent Ntumba, cette charte permettra à la communauté des internautes d'évoluer en toute sécurité dans le domaine du point CD.

Ladite charte, a-t-on précisé, a été élaborée en tenant compte de données d'institutions analogues de certains pays comme la France et le Sénégal.

Loin d'être figé, ce document, au fil du temps, pourrait subir des retouches, les nouvelles technologies évoluant sans cesse.

Rappelons qu'il y a peu, ce domaine était géré à l'extérieur par des personnes non qualifiées, non identifiées, n'ayant aucun compte à rendre à l'Etat Congolais. Conséquence, le pays a connu, vers la fin de l'année dernière, un désagrément ayant poussé le Ministre Kin-Kiey à taper du poing sur la table.

Aussi, a-t-il été décidé que dorénavant, l'identité et les contacts administratifs et techniques de celui qui prend la responsabilité de gestion de ce domaine soient préalablement établis. Les critères de sélection seront rigoureux, pour éviter des erreurs du passé.