Congo-Kinshasa: Le Ministre des PT & NTIC dément vouloir faire passer le prix des cartes SIM à 50 dollars US…. Affaire à suivre!

Actualités Télécom

Pour le Ministère des PT & NTIC, l'acquisition de la carte SIM dans la rue et la vente au premier venu, sans pièce d'identité, consacrerait un régime d'anarchie qui n'existe nulle part au monde, ni dans aucun pays où la réglementation est stricte. Voilà pourquoi, afin d'enrayer cette anarchie attentatoire à la sécurité publique et à la vie privée des congolais et des congolaises par la pratique d'appels anonymes et le vagabondage des cartes SIM, alimentant, par le fait même, la fraude sur les appels internationaux entrants par les SIM box, le Ministère des PTNTIC, lit-on dans ledit communiqué officiel de Kin-Kiey, est convaincu de la nécessité et de l'urgence de mettre en place une réglementation adaptée. C'est donc dans ce sens que l'Exécutif Central de la RD-Congo a ouvert ce chantier, dans un secteur porteur de croissance, par l'examen d'un projet portant sur une nouvelle fiscalité dans le secteur des télécommunications et pour lequel aucune décision n'a été prise jusqu'ici. Découvrez, ci-après, l'intégralité de ce communiqué officiel du Ministère des PT & NTIC qui met ainsi fin à toute sorte de confusion !

Le Ministère des Postes, Télécommunications et Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication observe depuis quelques jours une vaste campagne de désinformation des Congolais avec comme point d'orgue le prix de la carte SIM.

Le Ministère des Postes, Télécommunications et Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication informe les Congolaises et les Congolais que ni le Ministère des PT& NTIC, ni le Gouvernement de la République, n'ont fixé un quelconque prix de la carte SIM.

Par conséquent, le Ministère des PT& NTIC oppose un démenti cinglant à ces informations de mauvais goût.

Le Ministère des Postes, Télécommunications et Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication constate que l'acquisition de la carte SIM dans la rue et la vente au premier venu, sans pièce d'identité, consacre un régime d'anarchie qui n'existe nulle part dans aucun pays au monde où l'acquisition d'une carte SIM est strictement réglementée.

Afin de mettre fin à cette anarchie attentatoire à la sécurité publique et à la vie privée des Congolais et des Congolaises par la pratique d'appels anonymes et le vagabondage des cartes SIM, alimentant la fraude sur les appels internationaux entrants par les Sim box, le Ministère des PT& NTIC est convaincu de la nécessité et de l'urgence de mettre en place une réglementation.

C'est dans ce sens que le Gouvernement de la République a ouvert ce chantier dans un secteur porteur de croissance par l'examen d'un projet portant sur une nouvelle fiscalité dans le secteur des télécommunications.

Il est étonnant qu'une campagne de presse ait pu être menée contre un projet sur lequel aucune décision n'a été prise par aucune instance alors que le Ministère des Postes, Télécommunications et NTIC dispose d'éléments objectifs, aussi bien sur le système d'acquisition d'une carte SIM à travers le monde que sur ce qui est faisable ou pas dans notre pays.

La même campagne avait déjà chahuté le Point d'atterrage de la fibre optique WACS de Muanda, tout comme le haut débit, voire le très haut débit dans la capitale. On rappelle aussi bien les campagnes sur la technologie de 3G qui aurait pu être vendue, semble-t-il, dix fois plus, sur le point CD, ou sur le code 00243 dont la maîtrise a généré 12 millions de dollars en un an au Trésor public.

Le Ministère des Postes, Télécommunications et Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication, dans son rôle de service d'assiette, recherche, sans désemparer, les moyens permettant à l'Etat congolais de mettre le cap sur l'émergence qui, seule, permettra de rendre le Congo, plus beau qu'avant.