Congo-Brazzaville: Un portail Internet destiné aux acteurs économiques

Actualités Internet

La société Mégatel système, en collaboration avec le Comité pour la promotion des technologies de l'information et de la communication (TIC) au Congo, ont créé un portail Internet www.bureauflex.net en vue de favoriser le développement des Très petites et moyennes entreprises

Ce portail Internet a été présenté à l'occasion des journées dénommées « les jeudis du fonds à coût partagé ». Il permet aux acteurs économiques de créer et de gérer virtuellement une entreprise, en accédant facilement à la comptabilité sous plusieurs formes de plans, à l'instar de l'Ohada.

Ce site d'information leur facilite également l'accès aux services financiers fixes et mobiles. Il aide également à rassembler les communautés d'acheteurs et de vendeurs de produits et de services ; à développer le commerce électronique ; et à consulter les applications sur les métiers tels que le commerce, l'hôtellerie, la pharmacie et l'industrie.

« La place du numérique est essentielle pour le développement et la diversification de l'économie nationale. Parce que le numérique facilite l'accès à l'information publique et diffuse le savoir à travers des formations. Il dématérialise toutes les procédures administratives », a déclaré le directeur de Bureauflex, Alain Ndala. « Un pays ne peut plus, à l'heure actuelle, engager un processus de diversification de l'économie, sans mettre le numérique au centre des préoccupations. Les TIC favorisent la bonne gouvernance et assurent la traçabilité des données », a-t-il ajouté.

Expliquant l'enjeu de cette rencontre, le coordonnateur du Padef, Joseph Mbossa, a souligné que, pour que la croissance soit effective, il est nécessaire de doter les nouvelles générations des compétences et connaissances qui leur permettront d'être des acteurs de l'émergence du Congo. Car, l'exploitation des nouvelles technologies accroît la productivité et améliore les perspectives d'emplois ainsi que la possibilité de progresser dans la chaîne de valeur de la production.

Intervenant pour sa part, au nom de la représentante de la Banque mondiale, Mohamed a rappelé leur engagement à soutenir les efforts du Congo, notamment dans le développement du secteur privé.

Organisée sous la présidence du ministère des Petites et moyennes entreprises, cette formation aux TIC et à la rationalisation de la gestion de l'entreprise, est prévue une fois par mois, avec des thématiques bien précises en vue du développement et de la promotion de ce secteur.