Burkina Faso: Fonction publique - SADINA pour une meilleure gestion des dossiers des agents

Actualités informatiques

Le Ministère de la Fonction publique, du Travail et de la Sécurité sociale (MFPTSS) a lancé son nouveau produit électronique, dénommé Système d'accès aux dossiers individuels des agents (SADINA), le 6 mai 2014, à Ouagadougou. Ce produit est destiné aux gestionnaires des ressources humaines.

Après la mise en place des systèmes d'Accès en ligne aux informations administratives et salariales (ALIAS) et des Dossiers individuels des agents numérisés (DIAN), le Ministère de la Fonction publique, du Travail et de la Sécurité sociale (MFPTSS) poursuit son objectif de modernisation de l'administration publique.

Dans ce sens, il a lancé officiellement le Système d'accès aux dossiers individuels des agents (SADINA), au profit des Gestionnaires des ressources humaines (GRH), le 6 mai 2014, à Ouagadougou.

Selon la présentatrice, Lucie Ouédraogo/Kanyala, SADINA est un outil de stockage et de consultation des dossiers individuels numérisés des agents de la Fonction publique.

Il permet l'accès par les GRH au dossier individuel des agents relevant de leur ministère sous format numérique depuis Internet. « SADINA permet d'accélérer le traitement des actes des agents de la Fonction publique.

Il vient en complément au système DIAN et devra aider les GRH dans leurs missions de gestion des carrières des agents », a dit Mme Ouédraogo.

A l'entendre, pour atteindre ce système, il faut disposer d'un compte SADINA et l'accès se fait par le biais du numéro matricule de l'agent et d'un code confidentiel mis à la disposition des Directeurs des ressources humaines (DRH).

Elle a aussi indiqué que le système s'est entouré de multiples mesures de sécurité. Elle a informé que le serveur qui l'héberge est situé dans l'un des datacenters de l'administration les plus sécurisés, les dossiers sont disponibles uniquement en consultation et ne peuvent être modifiés ni supprimés.

Par ailleurs, la présentatrice a souligné que par mesure de sécurité, SADINA n'est accessible que dans une administration publique à l'adresse après cette brève présentation, les différents acteurs de l'administration, en l'occurrence les GRH, ont posé des questions d'éclaircissement avant d'être imprégnés du processus de création des codes confidentiels pour leurs agents.

Pour sa part, le ministre en charge de la fonction publique, Vincent Zakané, a laissé entendre que ce site contribue à intensifier les efforts de modernisation et d'efficacité de l'administration publique.

De ce fait, il a invité les usagers à s'en approprier afin d'en faire un outil efficace au service de la gestion moderne des ressources humaines publiques.

« La mise en place de SADINA s'inscrit d'abord dans le cadre de la mise en œuvre du Plan stratégique décennal de modernisation de l'administration, dont une ambition est de promouvoir l'administration électronique dans notre pays », a-t-il souligné.

Par ailleurs, « au regard des lenteurs souvent accusées dans le traitement des dossiers numérisés des agents, la mise en ligne des dossiers de ces agents devrait favoriser l'accessibilité auxdits dossiers et accroître la célérité dans la prise des actes de gestion de leur carrière », a précisé M. Zakané.

Compte tenu du rôle capital des GRH dans la promotion de ce système, le secrétaire permanent de la modernisation de l'administration, Jacques Sosthène Dingara, les a interpellés à transmettre les actes rapidement à la direction générale de la Fonction publique afin que tous les agents, même s'ils viennent d'être réaffectés, trouvent leurs dossiers sans difficulté aucune.

Il a insisté sur la mise à jour régulière des dossiers par les gestionnaires, condition sine qua non pour une performance de ce site.