Sénégal: La qualité de service exigée aux opérateurs

Actualités Télécom

Le directeur général de l'Autorité de régulation des télécommunications et des postes du Sénégal (Artp), Abdou Karim Sall, veut faire de la qualité de service du secteur une exigence.

Commentant aujourd'hui à Dakar les résultats du rapport sur la "La qualité des services voix et données des réseaux de téléphonie mobile : pèlerinage de Popenguine 2014" présenté aux représentants des médias, il n'a pas caché sa détermination à sanctionner les opérateurs de télécommunication présents au Sénégal qui ne respecteraient pas cette exigence de qualité dans les services qu'ils offrent aux clients.

«La qualité de service est une priorité pour nous. C'est une exigence. C'est un objectif», a-t-il déclaré soulignant que la qualité de service est le seul indicateur important.

«Pour nous, ce qui est le plus important, ce n'est pas le classement des opérateurs de télécommunication au Sénégal. Le classement n'est pas un indicateur pertinent. Le seul indicateur, c'est la qualité de service vu du client et non celle vu par l'opérateur », a-t-il insisté.

Pour cette raison, M. Sall a invité l'ensemble des opérateurs exerçant au Sénégal incriminés par le rapport à faire des efforts de correction au bénéficie de l'ensemble des usagers.

A cet effet, il a annoncé l'acquisition imminente d'outils permettant à l'Artp de connaître avec précision à tout moment et à tout endroit la qualité de service fournie par les opérateurs de téléphonie mobile exerçant sur le sol sénégalais.

Présenté par le directeur de l'économie, des marchés et stratégie (Dem), Amadou Lamine Dial, le rapport fait état de plusieurs disfonctionnements du service offert par ces derniers.

Sur les trois opérateurs, Orange est le plus concernés par ces dysfonctionnements avec 48 pour cent, suivi par Tigo 32 pour cent et Expresso 21 pour cent.

Selon M. Dial, les perturbations liées à la voix représentent le principal motif de dysfonctionnement signalé par les utilisateurs des 3 opérateurs. Les réclamations liées au service sms représentent 40 pour cent des dysfonctionnements signalés par les utilisateurs d'Expresso.

Ces dysfonctionnements concernent aussi bien la voix, les sms et l'internet.