Cameroun: Les activités du Centre d'excellence en TIC lancées à Yaoundé

Actualités informatiques

L'institut a été mis en service hier à l'école polytechnique, avec l'ouverture d'une formation en réseaux des capteurs.

Le Centre d'excellence africain en technologies de l'information et de la communication (CETIC) de l'Université de Yaoundé I a officiellement démarré ses activés hier à Yaoundé. Ceci, avec une formation expresse de trois jours, ouverte au High Tech Center de l'Ecole nationale supérieur polytechnique. La formation regroupant une vingtaine d'ingénieurs et étudiants est placée sur le thème : « Réseaux de capteurs. Applications dans l'industrie ». Un sujet capital pour des Etats en voies de développement, selon Charles Awono Onana, directeur de polytechnique, étant donné « qu'il n'y a pas de technologie industrielle sans capteurs ». Quelques cas de figure ont été présentés par le directeur : « Dans les brasseries, on voit parfois une bouteille sortir de la chaîne, peut-être parce qu'étend mal rempli. C'est un capteur qui a détecté l'anomalie qu'il transmet à un autre capteur, qui sort cette bouteille. Toute chose qui est difficile à détecter à l'œil nu ».

Autre exemple : « Dans les aéroports ou dans certaines institutions, dès qu'on piétine une bande, les portes s'ouvrent automatiquement. C'est aussi un capteur qui signale une présence humaine et transmet l'information à un autre capteur qui déclenche l'ouverture des portes. Tout ceci, en l'espace de quelques secondes ». Le directeur de l'école polytechnique félicite donc les responsables du CETIC pour avoir eu l'idée de ces travaux, arguant que « sans ces technologies, il n'y a pas d'entreprises performantes ».

Pour sa part, le Pr Kofane, chercheur et responsable du CETIC explique que cette institution a été financée par la Banque mondiale. Sa mission est de promouvoir l'excellence à travers des formations de haut niveau, la recherche et les relations industrielles et internationales dans le domaine des technologies de l'information et de la communication.