Million dollar escroc via internet

Actualités informatiques

Un hacker camerounais a été arrêté à Orly. Les Américains le soupçonnent d’avoir piraté des sites de compagnies aériennes.



Pisté par le FBI pour une escroquerie à plus d'un million de dollars, Éric, le pirate informatique camerounais, s'est fait pincer par la PJ à Orly. Cela a pris de longs mois mais le piège s'est finalement refermé sur lui ce mercredi à l'aéroport d'Orly. Éric, un Camerounais d'une trentaine d'années, faisait l'objet d'une notice rouge d'Interpol et d'un mandat d'arrêt délivré par une cour de justice de l'État de Géorgie, aux États-Unis, depuis fin 2013.

Il a été arrêté à la descente de son vol en provenance de Casablanca par les policiers de l'OCLCTIC, l'Office central de lutte contre la criminalité liée aux technologies de l'information de la communication. Ce jeune homme aux multiples alias est soupçonné d'avoir piraté le système américain de réservation de billets d'avion de 2011 à 2013 pour un préjudice supérieur à un million de dollars (près de 800.000 €).

Roublard, "Éric le pirate" était parvenu à déjouer les barrages et autres pare-feu de plusieurs sites Internet américains de réservation de voyages pour commander des billets de compagnies aériennes qu'il revendait ensuite à un réseau de connaissances, principalement en Afrique de l'Ouest. Repérés par le FBI, ses multiples déplacements (Cameroun, Côte d'Ivoire, Sénégal, Maroc et France) ont retardé son arrestation, finalement rendue possible par la bonne coopération entre la PJ française et son homologue américaine.

Placé en garde à vue, le pirate présumé s'est montré très "retors", selon une source proche de l'enquête, niant les faits avant de se plaindre – dans le contexte de l'épidémie Ebola en Afrique de l'Ouest – de fortes fièvres qui seront qualifiées de… simulations par le médecin qui l'a examiné. Le processus d'extradition vers les États-Unis, où il encourt jusqu'à cinq ans de prison, a été lancé. Une enquête préliminaire a également été ouverte en France.
 
Source : lejdd - 7 septembre 2014