Sénégal : inventaire du patrimoine des télécoms de l’Etat

Actualités économiques

Mi-septembre 2014, le président de la République du Sénégal, Macky Sall, a réunit huit de ses ministres pour échanger sur le dossier de fin de concession d’Orange sur la Société nationale des télécommunications Sonatel en 2017. La rencontre qui s’est tenue au palais présidentiel a regroupé le Premier ministre, le ministre de l’Economie et des Finances, le ministre délégué en charge du Budget, celui des Affaires étrangères, celui des Postes et Télécommunications, le ministre directeur de cabinet et le ministre Secrétaire général de la Présidence. À leurs côté, les administrateurs de Sonatel pour le compte de l’Etat.

Pendant les trois heures qu’ont duré les échanges, le président de la République a tenu à faire comprendre à ses ministres l’importance que revêt  l’opérateur historique pour le pays...Avant une éventuelle reconduction du contrat de concession d’Orange sur Sonatel, Macky Sall a instruit le Premier ministre de procéder à l’inventaire du patrimoine des télécommunications de l’Etat du Sénégal dans le cadre de l’évaluation de cette convention de concession.

Lire tout l’article

 

Réaction de SONATEL à cet article d'écofin concernant la fin de la concession accordée à SONATEL par l’Etat du Sénégal.

"Nous avons souhaité attirer votre attention ainsi que celle de vos lecteurs sur la confusion qu’introduit dans le texte l’expression «concession d’Orange sur SONATEL». 

En effet, la convention de concession est signée entre l’Etat du Sénégal et l’opérateur SONATEL lui délivrant ainsi une licence globale de télécommunications par décret.  

Par ailleurs, le patrimoine de SONATEL est celui de la société et de ses actionnaires : L’Etat du Sénégal d'une part et d'autre part une dizaine de milliers d'actionnaires à qui l'Etat a cédé des parts du capital à la fin des années 1990 (le Groupe Orange,  des institutionnels  et personnes physiques Sénégalais ou ressortissants de l'UEMOA au travers de sa cotation à la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières d’Abidjan,  les salariés de SONATEL, etc.).

Le renouvellement de la concession est donc un enjeu entre l’Etat et l’entreprise pour la continuité de son activité sur le périmètre défini et non entre l’Etat et les différents actionnaires de l’Entreprise.

Nous vous saurions gré des dispositions que vous voudrez bien faire prendre pour porter cette précision à l’attention de vos lecteurs et qui permettront d’éviter toute confusion entre les notions de concession, de licence et d’actionnariat."

Source: Le Directeur de la Communication Institutionnelle et des Relations Extérieures de SONATEL. Abdou Karim MBENGUE - Dakar, mardi 07 octobre 2014.