Afrique du Sud : le Watson IBM pour gérer des millions d’assurés-maladie

Actualités informatiques

 Metropolitan Health, une entité du holding MMI Holdings, le plus grand administrateur de soins de santé en Afrique du Sud, a annoncé l’utilisation en mode Cloud du système cognitif Watson d’IBM pour fournir des soins personnalisés à ses patients. D’après cette entreprise qui fournit des services d’administration et de soins intégrés à plus de 20 organismes d’assurance maladie privés et publics, forts de plusieurs millions d’affiliés en Afrique du Sud, ses clients pourront bientôt bénéficier de services en mode « self-service » à n’importe quel endroit et moment.

Justifiant l’adoption du Watson comme la nécessité d’associer la technologie à la santé pour offrir de meilleurs services, Dylan Garnett, le directeur général du Metropolitan Health,  a expliqué que  « grâce à ses capacités cognitives, IBM Watson nous aide à aller au-delà du simple conseil en traitement médical ; nous faisons une avancée remarquable et sommes à présent capables d’offrir des services sans équivalent sur le marché à nos clients. Nous avons l'intention de transformer chaque interaction client grâce à l’analyse pertinente de leurs données et ce, afin de leur fournir des services de soins personnalisés. »

Le système cognitif Watson rentre dans le cadre du projet «Lucy en Afrique» que la firme américaine IBM avait annoncée en février dernier et évalué à 100 millions de dollars sur 10 ans. IBM avait soutenu que l’introduction de ce système en Afrique avait pour but de multiplier « les nouvelles opportunités d'affaires à travers le continent dont la croissance est considérée comme la plus rapide au monde ».

Présenté comme une copie informatique améliorée du cerveau humain, le Watson traite et analyse le langage naturel. Il assimile et répond rapidement aux flux du Big Data.

Accessible grâce à la technologie du Cloud, il est censé révolutionner l'acte de prise de décision dans de nombreuses industries.

Lire la suite

Source : agenceecofin