Africacom 2014 : Les opérateurs mobiles africains optimisent leur coût total de possession

L'éditorial du mois

La révolution mobile en Afrique subsaharienne est en marche, et en réalité, elle ne fait que commencer. L’association GSMA vient d’annoncer que 49 % de la population subsaharienne sera équipée d’un smartphone d’ici 2020, soit plus de 500 millions d’utilisateurs.

Mais pour le moment, La fracture numérique, cette disparité d'accès aux technologies informatiques persiste, et les opérateurs mobiles tentent tant bien que mal de séduire leurs clients pour financer leurs coûteux réseaux de nouvelle génération. Avec une concurrence croissante, les opérateurs mobiles font face à un ARPU mobile inférieur à l’ARPU dans la plupart des marchés développés. En conséquence, les opérateurs mobile en Afrique sont prompts à trouver des alternatives pour réduire le coût total de possession de leur réseau afin d’augmenter leurs marges.

Plusieurs solutions techniques existent afin de déployer des réseaux à moindres coûts. Les plates-formes de backhaul multipoints à micro-ondes ont prouvé leur efficacité dans le relais des réseaux 2G et 3G, tous les réseaux IP 4G LTE, Wi-Fi et d'infrastructures de nouvelle génération, y compris de petites cellules.

Sylvain Béletre, analyste chez Balancing Act a interviewé le Dr. John Naylon, CTO de CBNL afin d’en savoir plus.

Leader du segment, Cambridge Broadband Networks (CBNL) fournit une solution backhaul point-à-multipoint (PMP – point to multi-point) à micro-ondes qui permet de réduire jusqu’à 50% du Capex et de l’Opex des opérateurs. En utilisant cette solution, un opérateur investit deux fois moins, met deux fois moins de temps à déployer son réseau et paie deux fois moins en maintenance.

La société compte de nombreux clients chez les opérateurs mobiles dans 14 pays africains, et elle a ouvert trois bureaux sur le continent, sur Johannesburg, Nairobi et Lagos.

Parmi les clients de CBNL on compte les plus gros : Airtel, MTN et Vodacom. Au Nigéria par exemple, CBNL a fourni une mise à niveau et l’extension de capacité du réseau 3G de MTN. L’objectif était d’améliorer l’expérience des télécommunications des plus de 47 millions d'abonnés que compte l’opérateur.

Début novembre 2014, CBNL a annoncé le lancement de la dernière mise à jour de sa plate-forme VectaStar qui augmente la capacité d’un site à 14.4Gb/s et accroit sa couverture maximum sur 20 km - une amélioration de 50% par rapport à sa dernière version.

CBNL assure la fourniture, l'installation et la mise en service de nouveaux équipements de backhaul afin d'améliorer la qualité des services d’un opérateur. CBNL fournit également un programme de gestion, de déploiement et des services de soutien pour assurer une livraison plus efficace, rentable et opportune du réseau. Son logiciel de surveillance du réseau permet d’observer de manière très graphique, sur une carte numérique, les points du réseau les plus saturés en données et ceux qui ont peu de trafic, permettant ainsi d’optimiser les stratégies commerciales à venir.

CBNL compte 70 des principaux opérateurs à travers plus de 40 pays dans le monde.

Plus d’infos sur