Promouvoir les talents artistiques d’Afrique par les TICs

L'éditorial du mois

Certains musiciens et mélomanes passionnés ont beau critiquer les plateformes musicales électroniques en ligne, ils n’empêche que celles-ci se développent à vitesse V. Elles sont de formidables outils de relation public pour les artistes, voire pour certaines d’entre elles, des agents rémunérateurs. Balancing Act a récencé plus de 50 plateformes musicales liées à l’Afrique en ce début de mois de février 2015, et certaines galopent plus vite que les autres.

Fin juillet 2014, Spice VAS Africa lançait Mziiki, un service de musique - et bientôt de vidéo - en streaming particulièrement focalisé sur les contenus africains.
Russell Southwood, directeur de Balancing Act  a récemment interviewé son initiateur, Arun Nagar, directeur de Spice VAS Africa  (Johannesburg) afin d’en savoir plus sur les progrès de Mziiki.

Mziiki est un service de musique en streaming qui offre un large éventail de talents musicaux africains en plus d’un catalogue international. Quels sont les artistes disponibles sur la plate-forme ? «Nous avons plus de 1 500 artistes sur la plate-forme, et 800 d'entre eux sont sous licence exclusive avec Spice. Certains sont célèbres en Afrique, d’autres encore inconnus» explique M. Nagar.

« Le lancement initial de Mziiki s’est focalisé sur l’Afrique de l'Est : Tanzanie, Ouganda et Kenya; Le nombre d'utilisateurs enregistrés est de plus de 500,000, et les utilisateurs réguliers de la plate-forme atteignent 100,000 (actifs ces 30 derniers jours).

A terme, quel est le modèle d'affaires ? Hybride, avec un service payé par la publicité, et un service payant sans publicité. La force de Mziiki ? L’expertise technologique, la connaissance de l’Afrique et la passion pour ses talents. La société désire étendre son service à la VoD en 2015. En ce début d’année, Mziiki vise aussi l’Afrique australe et en particulier l’Afrique du Sud. Mziiki cible également la diaspora africaine hors Afrique, dont le marché US. Enfin, les musiciens pourront bientôt charger leur musique eux-mêmes après quoi l’équipe de Mziiki sélectionnera les meilleurs talents.

Pour l’instant, Mziiki est disponible gratuitement sur l'appli Mziiki (Google Play pour Android) et sur son site mobile. Les clients paient uniquement pour l’accès à la donnée via leur opérateur.

Pour assoir son succès, Mziiki doit satisfaire trois cibles : Pour les artistes, Mziiki doit devenir la plateforme idéale afin d’atteindre un public plus large et générer des revenus alternatifs; pour les telcos (opérateurs et vendeurs de terminaux) Mziiki est un moyen de vendre leurs terminaux et services de données. Enfin, pour les amoureux de la musique africaine, Mziiki ouvre facilement l’accès à leur musique préférée, leur fait découvrir des pépites musicales et les laisse interagir entre eux.

Sylvain Béletre, co-auteur d’une étude sortie fin 2014 sur les plateformes musicales en Afrique confirme : « depuis son lancement et selon nos données de février 2015, la popularité de Mziiki poursuit sa progression rapide. Voici le dernier classement du ‘top 5’ des plateformes musicales africaines selon notre indice de popularité Facebook. Cinq autres plateformes semblent robustes mais elles ne donnent pas leur trafic. Des mastodontes internationaux risquent de venir bientôt concurrencer ce marché.»

1    Anghami
2    Mziiki
3    iROKING
4    Spinlet
5    BiGxGh

Quelles sont les plateformes musicales qui vont ‘Allumer Le Feu’ ? Peut-être celles qui trouveront des annonceurs pour financer l’accès aux talents.

Voir l’interview vidéo ici