Le large bande – clé de "l'éducation pour tous", selon la Commission des Nations Unies

Actualités Internet

Le large bande mobile pourrait être la solution pour donner aux habitants les plus pauvres de la planète des possibilités d'éducation analogues à celles dont bénéficient ceux des pays développés.

Paris, le 27 février 2015 – Avec les téléphones mobiles, les tablettes et les liseuses connectés au large bande, la longue quête visant à donner à tous, en particulier aux habitants de la planète les plus défavorisés ou les plus isolés, les chances de recevoir une éducation de qualité dans de multiples disciplines, a peut-être enfin abouti. Telle est l'une des conclusions de la Commission des Nations Unies "Le large bande au service du développement numérique", qui tient aujourd'hui sa onzième réunion au siège de l'UNESCO à Paris.

Selon un rapport du Groupe de travail de la Commission sur l'éducation, placé sous la direction de l'UNESCO, dans le monde entier, plus de 60 millions d'enfants à l'âge de l'école primaire ne sont actuellement pas scolarisés, et une trentaine de millions ne le seront jamais. La situation s'aggrave à mesure que les enfants grandissent, puisque plus de 70 millions d'enfants ne sont pas scolarisés dans le secondaire. Même si les ordinateurs en classe sont une aide appréciable, l'absence de ressources reste un point critique. Si en moyenne huit enfants se partagent un ordinateur à l'école dans les pays de l'OCDE, en Afrique il arrive que les enseignants doivent se débrouiller pour qu'un même ordinateur soit utilisé par 150 élèves, voire plus. Toutefois, avec des appareils mobiles de plus en plus perfectionnés et ayant une puissance de calcul supérieure à celle des fameux "superordinateurs" de la fin des années 90, la Commission est convaincue que les dispositifs sans fil individuels connectés au large bande pourraient constituer la solution.

Il apparaît, d'après les chiffres de l'UIT, que le large bande mobile est la technologie qui connaît la croissance la plus rapide dans l'histoire de l'humanité. On compte aujourd'hui davantage d'abonnements au téléphone mobile que d'habitants de la planète – soit quelque sept milliards. Le nombre d'abonnements actifs au large bande mobile est supérieur à 2,1 milliards – soit trois fois le nombre de connexions.
Lire+