Trouver des investisseurs pour accélérer ses projets dans les NTIC en Afrique

Actualités économiques

Le secteur des NTIC africains est en plein essor et va exploser. Vous êtes un entrepreneur et désirez trouver des investisseurs pour accélérer vos projets dans le secteur des NTIC en Afrique. Mais qui sont ces investisseurs ? Si cela fait 12 mois que vous tapez aux portes sans succès, ne cherchez pas plus loin !


Balancing Act a compilé une liste d’investisseurs dans ce domaine ces 6 derniers mois. Le rapport en anglais se nomme «TMT (Technology, Media and Telecommunications) investments in Africa (March 2015)».



Le résultat est surprenant ! Les secteurs des technologies et des télécoms sont ceux qui qui attirent le plus de financements si on le compare au secteur des médias, mais ce dernier est de plus en plus dynamique.

A travers ce rapport de 179 pages (+ 15 feuillets Excel), le lecteur pourra trouver les arguments et identifier les sous-segments qui présentent des opportunités de retour sur investissement – avec preuves à l’appui. Sur les secteurs TMT, Balancing Act a listé 67 segments à explorer. Parmi ces segments, les analystes de Balancing Act ont listé 20 segments à exploiter dans les médias, contre 12 dans les Télécoms et 35 dans les Technologies.

Balancing Act a déniché 238 organisations qui aident les entrepreneurs, dont 30 sociétés de conseil, 65 banques, 14 business angels, accélérateurs et incubateurs, des aides et dons, etc. impliqués en Afrique, sans oublier une sélection de 17 plates-formes de crowdfunding présentant des projets pour l'Afrique. On compte également une liste de 17 Milliardaires venus des quatre coins de l'Afrique. Le rapport décrit 33 groupes médias qui investissent dans les technologies et la production de contenus pour l’Afrique.

Les arguments pour préparer sa levé de fond sont riches : le rapport présente 16 bonnes raisons pour lesquelles les investisseurs pourraient choisir l'Afrique comme destination d'investissement.
Pour réussir ses campagnes de communication, le rapport donne également la liste des 17 principaux réseaux sociaux utilisés à travers l'Afrique. Et si cela n’était pas suffisant, il fournit la liste des 13 sociétés qui assemblent des téléphones, smartphones et tablettes «made in Africa».
Lire+ en anglais