Congo et Gabon - Azur : «fédérer les petits pour peser face aux géants»

Actualités Télécom

Le patron de ce groupe télécoms, présent au Congo, en Centrafrique et au Gabon, veut faire entendre la voix des opérateurs indépendants.

Jeune Afrique : Après plus de deux ans à la tête d’Azur, quel est votre bilan ?

Jean-Bruno Obambi : Azur est en progression au Congo et au Gabon, où nous sommes passés de 5 % à près de 10 % de part de marché. Notre chiffre d’affaires a progressé, de 45 millions d’euros en 2012 à 53 millions en 2014. En Centrafrique, la crise nous a pénalisés mais nous détenons toujours 24 % d’un marché très prometteur, où le taux de pénétration n’est que de 25 %, contre plus de 100 % dans nos deux autres filiales.
Vous prônez un rapprochement des opérateurs indépendants. De quoi s’agit-il? …
Lire+