L’Afrique, un marché du mobile à 48,5 milliards d'euros

Actualités économiques

Singulier, le marché africain se caractérise par un règne (presque) sans partage du mobile, qui représente 60% des connexions Internet. Le continent est en effet passé à côté de l'étape du fixe. D'après Jean-Michel Huet, celui-ci affiche un taux de pénétration de seulement 2%, et ne concerne que les administrations et les grandes entreprises. Pour gagner en compétitivité et attirer les investisseurs étrangers, les Etats tentent de faire leur retard. Mais du côté des opérateurs, le mobile demeure la priorité.

Pourquoi ? Surtout parce qu'il reste beaucoup d'individus à équiper. Actuellement, le marché mobile africain compte 456 millions de clients uniques, pour un chiffre d'affaires global de 48,5 milliards d'euros (6% du marché mondial). Or, selon BearingPoint :

 « Un tiers des 15 ans et plus n'a pas accès à la téléphonie mobile, soit 227 millions de clients potentiels. Sur cette population, les plus gros gisements de clients se trouvent en Ethiopie (30 millions de clients potentiels), au Nigéria (24 millions), en République démocratique du Congo (19,5 millions) et en Egypte (12 millions). »
En outre, toujours selon le cabinet :

« L'Afrique peut aussi compter sur une natalité très forte (4,7 enfants par femme en 2013), avec un réservoir de 463 millions de jeunes de moins de 15 ans qui constitue ses futurs clients. »
Lire+