Maroc: cinq nouvelles licences de télécommunications attribuées par le gouvernement

Actualités Télécom

Agence Ecofin /Muriel Edjo
 : Au terme du Conseil de gouvernement tenu le 22 octobre 2015 sous la présidence du Chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, il ressort que les trois types de licences télécoms par satellite, dont l’appel à concurrence a été lancée le 16 mars 2015 par l’Autorité nationale de réglementation des télécommunications (Anrt) du Maroc, ont trouvé preneur.
Pour la licence Vsat (Very Small aperture terminal) permettant l’Internet sur satellite, les adjudicataires retenus sont : l’opérateur historique des télécommunications « Ittisalat Al Maghrib SA », plus connue sous le nom de Maroc Telecom,  la Société d’aménagement et de développement vert (SAMV), et  l’opérateur de téléphonie mobile « Wana Corporate SA » plus connu sous le nom d’Inwi.
Le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi a expliqué que les cahiers des charges fixent la validité de ces licences à 10 ans renouvelables pour des durées ne dépassant pas 5 ans chacune. Maroc Telecom, SAMV et Inwi ont l’obligation de commercialiser les services de type VSAT dans un délai maximal de 12 mois à compter de l’entrée en vigueur des licences contre la somme de 19 millions de dirhams (1,94 million $) hors taxes.
Pour ce qui est de la licence d’établissement et d’exploitation d’un réseau de télécommunications radioélectrique à ressources partagées (3RP), elle a été attribuée à la société « Cires Telecom SA » et à la SAMV. Les cahiers de charges fixent la durée de validité de ces licences à 10 ans renouvelables pour des durées ne dépassant pas 5 ans chacune. Les sociétés attributaires ont l’obligation de commercialiser les services de type 3RP dans un délai maximal de 12 mois à compter de l’entrée en vigueur des licences contre  la somme de 600 000 dirhams (61 260 dollars) hors taxes.
Les cinq projets de décret officialisant l’attribution de ces nouvelles licences télécoms par satellite sont en préparation. Aucune licence n’a été attribuée pour la technologie GMPCS (Global mobile personal communications system), la téléphonie mobile par satellite.

Source: Agence Ecofin