Après l’échec du Malawi, Bharti Airtel a réussi à vendre à Eaton Towers ses tours du Burkina Faso

Actualités de la convergence

Le groupe télécom indien Bharti Airtel et le gestionnaire d’infrastructures télécoms Eaton Towers ont annoncé ce 27 octobre 2015 le succès de la vente de près de 700 tours télécoms au Burkina Faso. Le succès  de cette opération fait suite à l’échec enregistré  la semaine dernière entre les deux parties pour les tours télécoms malawites de Bharti Airtel. Avec cette nouvelle cession, l’opérateur télécom totalise ainsi huit pays dans lequel il a déjà réussi à céder son infrastructure physique. Ce qui fait un total de 9000 tours déjà vendues sur les près de 14 000 que compte le groupe en Afrique.
Avec Eaton Towers, c’est près de 2500 tours télécoms de Bharti Airtel qui ont été cédées au Ghana, Kenya, Ouganda et Burkina Faso. Cette nouvelle cession ajoute donc quelques millions de dollars aux 1,7 milliard de dollars que la compagnie annonçait le 20 octobre 2015 avoir déjà gagné de la cession de ses tours dans sept pays. Plusieurs autres opérations sont en cours avec les autres gestionnaires à l’instar d’American Tower Co, IHS et Helios Towers. Des millions de dollars en perspective pour régler sa considérable dette de 9 milliards de dollars.

Satisfait du succès de cette nouvelle opération d’acquisition, Terry Rhodes, le président directeur général d’Eaton Towers estime que l’entreprise a pris l’envergure nécessaire pour fournir des solutions d'infrastructures de télécommunications partagées. « La conclusion réussie de nos opérations dans quatre pays avec Airtel, plus l'accord d'acquisition de 2000 tours de Mobinil en Egypte, signifie qu’Eaton Towers aura plus de 6000 tours et le portefeuille de tours le plus diversifiée à travers l'Afrique », s’est-il réjoui.

Muriel Edjo (Agence Ecofin) -

Lire+