Télécoms : Orange se positionne dans le transfert d'argent

Actualités économiques

Avec Orange Money, l'opérateur veut séduire la diaspora africaine, qu'il veut connecter financièrement avec ses 18 millions de clients sur le continent.
L'opérateur téléphonique Orange lance en France son offre de paiement mobile Orange Money, qui connaît déjà un grand succès en Afrique. Avec cette nouvelle solution, il sera possible de transférer de l'argent depuis la France vers plusieurs pays africains. Ce basculement est un calcul stratégique qui devrait permettre à l'opérateur de concurrencer les plus importantes sociétés de transfert d'argent que sont Western Union ou Moneygram.

Comment ça marche ?
« Ce service est proposé aux abonnés mobiles Orange. Il leur permet d'effectuer des transferts d'argent via leur mobile vers d'autres clients Orange Money situés en Côte d'Ivoire, au Mali, au Sénégal et en France métropolitaine », indique-t-on chez Orange.


Orange Money, un succès africain
Lancé au début des années 2010, Orange Money était destiné à la clientèle africaine dépourvue d'un compte bancaire et qui effectue la plupart des transactions en liquide. Le service Orange Money, lancé en Côte d'Ivoire en 2008, a été le premier succès du groupe. Mais c'est en 2013 qu'Orange a lancé le premier service de transfert international d'argent pour ses clients Orange Money, entre le Sénégal, le Mali et la Côte d'Ivoire. En mars 2015, ce service a été étendu aux transferts vers et depuis les clients d'Airtel Money au Burkina Faso, pour la Côte d'Ivoire, puis le Sénégal. Aujourd'hui, le groupe revendique 18 millions de personnes dans 14 pays à travers l'Afrique. Cette année, 4,5 milliards d'euros ont été transférés par mobile (contre 2,2 milliards en 2013) via Orange Money.

Lire l’article