L'Afrique réinvente sa propre voie du crowdfunding

11 November 2016

Actualités économiques

Afrique : La campagne de financement participatif de la méta-startup de financement collaboratif "African Social Green Crowdfund" est sur le starting block, pendant que se poursuivent des actions d'information, de sensibilisation et de mobilisation des soutiens à travers les medias sociaux.

En effet, le crowdfunding tarde à décoller véritablement en Afrique pour des raisons évoquées dans nos précédents posts et argumentées dans un excellent article paru initialement dans Conversation sous la signature du Pr wenaelle Oruezabala.

Oui, la tontine est une pratique séculaire locale pouvant servir de support à la mise en œuvre de projets de crowdfunding en Afrique. Cependant, la révolution qui s’est opérée dans les technologies numériques (plateformes internets, crowdsourcing, téléphonie mobile, FinTech, paiement électronique, etc.) court-circuite à la fois le formalisme des institutions bancaires, tout en modifiant fondamentalement les règles de jeu de l’informel des tontines (tirage au sort, tiers de confiance, traçabilité des membres et des transactions), ainsi que leur cloisonnement topologique à une l'échelle purement locale.

Oui, l'Afrique se doit de réinventer sa propre voie du crowdfunding, à travers la valorisation de ses propres acquis culturels, et d'innover dans l'application des outils technologiques, financiers et réglementaires pour promouvoir de nouveaux marchés financiers inclusifs, démocratiques et adaptées aux contexte locaux, aux besoins et aux priorités des acteurs sur le terrain.

La suite