Naspers : Le commerce électronique décolle, l’internet offre toujours des opportunités!

2 March 2017

Actualités Internet

Naspers Limited (JSE: NPN) avait annoncé le 26 novembre 2016ses résultats pour les six mois au 30 septembre 2016. Les revenus, mesurés sur la base de l'intérêt économique (y compris la contribution proportionnelle des entreprises associées et des coentreprises), ont augmenté de 16% Hors acquisitions, cessions et mouvements de devises, la croissance du chiffre d'affaires est de 27%. Les entreprises en dehors de l'Afrique du Sud ont contribué à 80% des revenus, en hausse par rapport à 75% il ya un an.

Le bénéfice net de base a augmenté de 31% pour s'établir à 914 M $ US. "Nous avons connu un premier semestre satisfaisant à l'exercice financier", a déclaré le président de Naspers, Koos Bekker. "Les entreprises de commerce électronique et Tencent ont bien performé, tandis que le divertissement vidéo et l'impression ont fait de leur mieux dans un environnement difficile."

Dans le cadre des examens réguliers du portefeuille, Naspers a conclu quatre opérations de commerce électronique remarquables. En Pologne, la vente convenue d'Allegro pour un montant de US $ 3,25 milliards permettra de réaliser un solide retour sur investissement. En Inde, la fusion de la plate-forme ibibo avec MakeMyTrip va créer une entreprise leader dans le segment des voyages. L'acquisition de Citrus Pay entraîne la consolidation dans l'espace de paiement en ligne en Inde, tandis qu'aux États-Unis, la consolidation avec Wallapop donne mobile-only plate-forme de petites annonces letgo augmentation de l'échelle.

Naspers est maintenant mesuré en dollars des États-Unis (US $), les performances financières des entreprises étant consolidées dans leurs monnaies fonctionnelles et traduites en dollars américains. Le cas échéant, le rendement en monnaies locales, rajusté en fonction des acquisitions et des cessions, est indiqué entre parenthèses après les mesures équivalentes des Normes internationales d'information financière.

La devise a de nouveau influé sur nos résultats. Dans le secteur du divertissement vidéo, qui gagne généralement des devises locales mais encourt des coûts importants en dollars américains, la monnaie affecte les revenus et la rentabilité. Toutefois, dans le segment du commerce électronique, les mouvements de devises sont diffusés par la diversité géographique du groupe et le fait que les coûts sont principalement en monnaies locales.

Le chiffre d'affaires du segment Internet, qui représente désormais 72% des revenus du groupe, a progressé de 30% (40%) pour s'établir à 4,9 milliards de dollars. Les bénéfices de négociation ont augmenté de 54% (71%), tirés par Tencent et des profits plus élevés, ou des pertes subies dans de nombreuses unités de commerce électronique. "Le groupe compte maintenant 23 entreprises de commerce électronique rentables, en hausse par rapport à 18 il ya un an", a déclaré le PDG Bob van Dijk. "Les annonces ont donné de solides résultats sur l'ensemble du portefeuille, notamment grâce à Avito. Nos affaires retail, de voyage et de paiements ont tous bien performé. "

L'activité de télévision numérique terrestre (TNT) et le groupe vidéo africain de divertissement ont connu l'impact des faibles monnaies. Les revenus déclarés de US $ 1,6 milliard ont diminué de 8% (+ 6%) par rapport à l'exercice précédent et le bénéfice de négociation a baissé de 43% pour atteindre US $ 226 millions. Cependant, l'équipe a livré un agréable retour à la croissance des abonnés, en signalant 11 millions d'abonnés. L'objectif est de donner aux abonnés le meilleur contenu local et international de qualité, tout en gérant les coûts, en améliorant le service à la clientèle et en retenant les clients dans un environnement où la concurrence des acteurs mondiaux comme Amazon, Netflix, Apple et Google s'intensifie. ShowMax, le service de vidéo à la demande d'abonnement, connaît une croissance constante.

Le secteur des médias imprimés de Media24 continue de faire face à des baisses structurelles dans son secteur d'impression traditionnel - un phénomène mondial. La performance des revenus de ses nouvelles initiatives de commerce électronique a été positive, bénéficiant de l'offre de produits frais.

La part du groupe dans les résultats comptabilisés en capitaux propres s'élève à 912 M $ US et leur contribution au bénéfice global de base a augmenté de 47%.

Le flux de trésorerie disponible consolidé est proche du point mort, en raison de la baisse de rentabilité de l'activité de divertissement vidéo en Afrique subsaharienne et de la hausse des dépenses de développement consolidées.

«Le groupe continuera d'investir dans des opportunités à long terme et cherchera d'autres modèles prometteurs dans le segment Internet», a déclaré le chef des finances, M. Basil Sgourdos. «Aux États-Unis, nous nous attendons à accélérer les dépenses de développement de Letgo pour renforcer encore sa position. Dans le domaine du divertissement vidéo, nous lutterons contre un environnement difficile en réduisant les coûts pour contrer l'impact de la chute des devises et nous visons à développer les clients DTH en offrant une valeur ajoutée ", a-t-il ajouté.

Source : Naspers. Traduit de l’anglais par Sylvain Béletre pour Balancing Act.