Taux de couverture 4G : Le Maroc, l’Afrique du Sud et l’Algérie en pôle position

27 April 2017

Actualités Internet

Le Maroc est en pôle position en Afrique concernant son taux de couverture 4G.

Dans le dernier rapport de Huawei Technologies Co.,Ltd ’Indice de connectivité mondiale’ (GCI Ranking Table), le Maroc vient d’améliorer son score GCI de 2 points.

Classé 44è sur les 50 pays analysés, le royaume voit son classement passer à 31 sur 100, mieux que les deux dernières années, rapporte Huawei.

date : 19 avril 2017 -

Cet indice analyse une quarantaine d’indicateurs mesurant la compétitivité numérique, l’impact des technologies de l’information sur l’économie et la croissance future. 50 nations sont classées chaque année leurs derniers résultats de GCI, ce qui indique la performance de leur économie numérique.

Selon ce rapport, le Maroc a amélioré son score du taux de pénétration du haut débit fixe et la vitesse de téléchargement. De plus, avec l'Afrique du Sud, le pays a une bonne couverture 4G par rapport à d’autres pays d’Afrique (en termes de couverture réseau Long-Term Evolution / LTE -, avec 60 pour cent du territoire national desservi par la quatrième génération de la technologie mobile (4G). En termes de vitesse de téléchargement, le Maroc est classé 26eme dans le monde et bien au-dessus de la moyenne globale pour la vitesse de téléchargement LTE, qui est fixé à 13,5 Mbps.

La nation vise à moderniser le secteur financier et promouvoir les paiements électroniques. L'objectif général est de lutter contre les activités de blanchiment d'argent, et le financement du terrorisme, mais aussi de stimuler l'économie numérique qui a contribué à 2,3% du PIB.

Toujours selon ce rapport, Huawei indique que le Maroc devrait continuer à développer les infrastructures numériques et le contenu en ligne. Elargir l'accès des citoyens au réseau large bande en mettant l'accent sur l'enseignement des connaissances et le soutien local des fournisseurs de services pour développer les marchés et construire les potentiels en conséquence sont prioritaires.

Le Maroc devrait considérer la fourniture de l'administration électronique et plus de services publics axés sur l'utilisateur à ses citoyens. Promouvoir l’informatisation des petites et moyennes entreprises (PME) pour augmenter la productivité fait également partie des prochaines étapes.

PS : l’Algérie est également incluse dans ce rapport.

Voir l’étude ici : « Welcome to GCI 2017 - Harnessing the Power of Connectivity -

Mapping your transformation into a digital economy with GCI 2017. »

 ____

Rapport lié :

4G report