Cameroun : Crise anglophone – Le lourd prix de la suspension d’Internet

27 April 2017

Actualités économiques

Depuis le mardi 17 janvier 2017, le gouvernement avait ordonné la coupure d’Internet dans les régions anglophones. Devant la « médiacratie » montante, la Ministre des Postes et Télécommunications a coupé la fourniture : le réseau ne passe plus.

Selon les utilisateurs, la mesure a déjà coûté des milliards aux entrepreneurs locaux. Les activités directement liées à l’existence d’Internet ont disparu.

Comme les cybercafés. Avant cette date, George T. Akem gérait un cyberespace sur la Commercial avenue, dans lequel il employait deux jeunes gens. Non seulement il s’est séparé des employés mais l’infrastructure ne sert plus à rien.

Lire aussi l’article : Des puces électroniques sur les Cartes Nationales d’Identité au Cameroun

Six semaines que ses 17 ordinateurs ne fonctionnent plus et qu’il faut pourtant assurer les charges. « L’époque où les gens se rendaient dans les cyber pour traiter les textes est révolue.

tout l’article.

La suite : Cameroun anglophone: internet rétabli, la population réclame un dialogue.

«Qui va réparer?»