Téléphonie mobile : un marché bientôt mature (Ovum)

25 May 2017

Actualités économiques

Le cabinet britannique Ovum a publié en octobre 2016 son rapport Africa Outlook Market : Digital Services Gather Momentum, une étude qui éclaire sur les développements à venir dans le secteur des télécoms en Afrique. Le marché arrive à maturité, et la data a remplacé les appels vocaux comme principale source de revenu des opérateurs de téléphonie mobile. La compétition accrue entraîne un phénomène de concentration parmi les acteurs.

Téléphonie mobile : un marché bientôt mature

Au deuxième trimestre 2016, le rapport Ovum confirme que l’Afrique comptait 962 millions d’abonnés au téléphone mobile. Au rythme de 7 à 10% d’abonnés de plus par an, la barre symbolique du milliard d’abonnés a été atteinte à la fin 2016.

Avec un taux de pénétration de 80% de la population, le marché de la téléphonie mobile en Afrique entre dans sa phase de maturité.

   Secouée par une amende 5,4 milliards de dollars infligée par les autorités nigérianes et finalement ramenée à 1,67 Md suite à une entente avec le gouvernement, MTN a pourtant enregistré des recettes en hausse de 16% par rapport à l’année 2015. En Afrique du Sud, les recettes de MTN ont progressé de 5,1% pour se situer à 19,8 Mds de rands dans le premier semestre 2016.

    Vodacom a bénéficié de ventes en hausse de 5,8% par rapport à 2015, avec un chiffre d’affaires de 19,9Mds de rands. Bharti Airtel n’est pas en reste, avec des recettes de 935M$ en 2016 contre 916M en 2015. L’opérateur Millicom avec ses 221 millions USD réalisés au second semestre 2016, a progressé de 9,8% d’une année à l’autre.

Numéro 41 Février 2017

Pour lire l'intégralité de cet article, rendez-vous à la page 56 du numéro 41 Février 2017, en vente ICI.